ACCUEIL ET SUIVI THÉRAPEUTIQUE

Au cœur de la Cité pour apaiser la souffrance psychique et sociale, la semaine et le week-end avec et sans rendez-vous.

grand-consultations-individuelles.jpg

 

 

Nos espaces d'accueil

> 18 rue Georges Thill 75019 Paris
Métro : Ourcq - Bus n°60
> 59 rue Riquet 75019 Paris
Métro : Riquet - Bus n°54

Sur rendez-vous du lundi au dimanche
Sans rendez-vous mercredi & samedi 14h-17h
Téléphone : 06 84 23 52 89

Les entretiens psychologiques dans nos espaces d’accueil

Présents tous les jours pour les personnes en souffrance psychique et sociale, nous avons toujours été très sollicités du fait de la singularité de ce dispositif accessible de plain-pied la semaine et le week-end donc avec L’ÉPOC « précipiter la rencontre c’est la rendre possible ».

L’ÉPOC propose un espace d’accueil rapide et de suivi thérapeutique sur ou sans rendez-vous la semaine et le week-end.

Pour certaines personnes, venir n'est pas sans générer de l'appréhension, d'où l'importance d'une grande disponibilité et souplesse dans l'accueil.

Nous accueillons toute personne en souffrance psychique et/ou sociale, en situation de crise, isolée, en rupture de lien social, en rupture familiale, sociale ou professionnelle, en exil, en situation de précarisation et d’exclusion, etc.

Nous promouvons et facilitons l’accès à un accueil et un suivi thérapeutique d’accès facile pour toute personne vulnérable indépendamment de raisons financières, culturelles ou sociales.

L’accueil et le suivi sont assurés par des praticiens orientés par la psychanalyse (psychologues cliniciens, psychiatres) en prise avec le malaise de la Cité.

Chaque suivi s'envisage au cas par cas. Il est donc nécessaire de rester à l'écoute des personnes au un par un, mais aussi d'évaluer ce qu'elles peuvent ou non supporter. Il s'agit de faire avec leurs hésitations, leur inhibition, leur réticence, leur errance subjective, leur précarité des appuis symboliques.

L'ÉPOC est là pour en accuser réception et aider chacun à poser sa question, à trouver une issue à son impasse, à élaborer sa propre solution. C'est une pratique rigoureuse et faite aussi de souplesse pour laisser place à un nouage inédit afin de trouver une issue viable pour la personne.

Cet espace peut ainsi être un lieu pour venir « loger » son malaise et trouver un arrimage.

L'appui pris dans ce lieu s'oppose à la rupture du lien social. Dès cet instant, les personnes ne sont plus sans recours, sans discours, hors lien social. L'ÉPOC est une passerelle vers et pour le soin.

Une structure de proximité, légère, neutre, souple et ouverte où la diversité est de mise.

porte.jpg
bureau-accueil.jpg

Quelques témoignages

« L’ÉPOC m’a juste sauvé la vie à un moment de mon parcours où je sombrais. »
— Marie
« L’ÉPOC m’a aidé à me remettre debout par une écoute, un accompagnement à être soi, avancer pas à pas et savoir que quelqu’un est là pour accueillir si besoin à nouveau la parole.»
— Anonyme
« L’ÉPOC, un radeau, une bouée, dans un océan de détresse. »
— Anonyme